Rechercher
  • Fondation Planeta

Protection des orangs-outans de Sumatra, en Indonésie

Mis à jour : 28 oct. 2019

Projet: Protéger les orangs-outans et leur habitat naturel, c’est-à-dire la forêt tropicale humide sur l’île de Sumatra, en Indonésie


Objectif: Récolter 3’000 francs suisses avant le 1er juillet 2020 afin de pouvoir soutenir ce projet crucial pour la conservation d’une espèce grandement menacée


L’orang-outan est actuellement le grand primate le plus menacé au monde. La cause principale: la déforestation. Sur l’île de Sumatra, en Indonésie une surface de forêt équivalente à trois fois celle de la Suisse est détruite chaque année pour y planter des palmiers à huile!


Par conséquent, la population des orangs-outans sur l’île a chuté de 80% en 75 ans et il n’en reste plus qu’environ 14’000 individus selon les dernières estimations. Et ils sont tous menacés de disparition si la destruction de la forêt tropicale n’est pas stoppée rapidement.


Heureusement, le Sumatran Orangutan Conservation Programme (SOCP) fait un excellent travail de protection et de réhabilitation des orangs-outans à Sumatra. Et comme nous l’explique le Dr. Ian Singleton, directeur du programme: “Le SOCP est l’unique projet dans le monde qui bâtit de nouvelles populations de l’une des espèces de grands singes, sauvages, génétiquement stables et autoporteuses”.


Le SOCP a trois objectifs majeurs:

1. Sauver des orangs-outans en situation critique et confisquer des individus maintenus illégalement en captivité. Puis les réhabiliter et les remettre en liberté;

2. Etudier le comportement des orangs-outans ainsi que la biodiversité de leur habitat;

3. Protéger la forêt tropicale de Sumatra à travers des campagnes d’information et d’éducation à l’environnement ainsi que du lobbying et des procédures judiciaires.

Pour accomplir sa mission, le SOCP dispose d’un centre d’accueil et de soin pour les orang-outans à Batu M’belin. En 2018, 15 nouveaux orangs-outans ont pris en charge au centre. Ceux-ci avaient été trouvés blessés par des agriculteurs (qui tirent régulièrement avec des fusils à air comprimé sur les singes qui viennent chercher de la nourriture dans leurs cultures) ou étaient détenus illégalement.


A la fin 2018, le centre accueillait plus de 50 orangs-outans. En moyenne, les animaux restent entre 2,5 et 3,5 ans au centre avant d’être relâchés dans la nature. En 2018 toujours, 5 individus ont été remis en liberté dans la réserve de Jambi et 10 dans celle de Jantho.


Depuis le début du projet en 2001, c’est un total de 376 orangs-outans qui ont été sauvés et pris en charge par le centre. 295 de ceux-ci ont pu être retournés à la forêt tropicale. Cela représente un travail colossal effectué par une équipe de professionnels très dévoués à la cause!


Malheureusement, la déforestation continue d’avancer en Indonésie en général et à Sumatra en particulier car la demande d’huile de palme ne cesse d’augmenter à travers le monde. Le combat pour la conservation des orangs-outans doit donc se poursuivre plus que jamais. Nous faisons donc appel à votre compassion et à votre générosité afin de nous aider à récolter les 3’000 francs suisses que nous souhaitons donner au SOCP en 2020. Merci infiniment d’avance pour votre précieux soutien!


Il est à noter que sur ce projet, la fondation Planeta collabore avec l’organisation PanEco qui est également basée en Suisse et qui elle-même travaille très étroitement et depuis des années avec le SOCP.





38 vues
 

©2020 Fondation Planeta. Tous droits réservés.