Rechercher
  • Matej

Campagne pour stopper la construction d'une cathédrale dans un parc naturel régional ardéchois

Mis à jour : mai 26

Cette histoire est invraisemblable! C'est dans le Parc Naturel Régional des Monts d'Ardèche, en France que la construction d'une cathédrale de 4'000 places et d'une hauteur de 50 mètres a été décidée par la mairie du petit village de Saint-Pierre-de-Colombier au début de l'année 2019, sans que ni la population locale, ni le parc naturel lui-même n'aient été consultés!

Alors pourquoi notre intérêt pour cette affaire, nous direz-vous? Et bien c'est parce que le Parc Naturel Régional des Monts d'Ardèche abrite de nombreuses espèces animales protégées, comme l'écrevisse à pattes blanches, la loutre d'Europe et le crapaud sonneur à ventre jaune, entre autres (voir photos ci-dessous); et parce que la construction de cette méga-église va empiéter sur le territoire et l'habitat de ces espèces, tout simplement!

La congrégation de la "Famille missionnaire Notre-Dame" existe dans la région depuis 1946 et compte aujourd'hui un peu plus d'une centaine de membres dispersés dans toute la France. Deux fois par an, des pèlerinages organisés à Saint-Pierre-de-Colombier réunissent entre mille et deux mille personnes. C'est ce qui aurait poussé la congrégation à se lancer dans ce projet de construction pharaonique.

Mais le problème c'est le Parc Naturel Régional des Monts d'Ardèche n'a même pas été consulté par la mairie et il s'avère que la construction de la méga-église est probablement illégale!

Alors, les citoyens de la région qui s'opposent à ce projet se sont organisés en créant l'association "Les Ami.e.s de la Bourges" et ont adressé une plainte à la vice-procureure du tribunal de Privas. L'association conteste la destruction de la biodiversité dans une zone naturelle d'intérêt écologique, faunistique et floristique, de laquelle dépendent plusieurs espèces protégées. Au regard du Code de l'environnement, cette altération est tout simplement un délit.

Depuis le dépôt de cette plainte le 26 février dernier, tout est à l'arrêt à cause du COVID-19... Tout ou presque puisque les travaux de construction de l'église ont, eux, repris à la mi-avril! Alors, les opposants à ce projet aberrant sont prêts à continuer à se battre jusqu'à l'obtention de la suspension des travaux.

La prochaine étape logique à cette affaire consiste en une audience au pénal, pour laquelle ils auront besoin des services d'un avocat spécialisé. Mais cela coûte cher... Et c'est pourquoi l'association cherche actuellement des fonds (5'000 euros) pour financer cette bataille juridique annoncée. Elle a déjà récolté 2'140 euros en date du 18 mai 2020. Il manque donc encore 2'860 euros pour arriver à l'objectif fixé.

La fondation Planeta souhaite soutenir l'association "Les Ami.e.s de la Bourges" dans sa lutte pour protéger la biodiversité du Parc Naturel Régional des Monts d'Ardèche et sollicite ainsi votre aide précieuse pour récolter autant d'argent que possible d'ici au 30 juin 2020. Nous vous remercions infiniment d'avance pour votre générosité et votre soutien dans cette affaire!

En outre, vous pouvez signer et partager la pétition suivante:

https://www.change.org/p/pr%C3%A9fecture-de-l-ard%C3%A8che-halte-au-projet-de-b%C3%A9tonnage-des-rives-de-la-bourges?use_react=false

Et pour terminer en musique, voici la très belle chanson de Baptiste Dupré intitulée "A portée de ma voix" qui dénonce l'absurdité de tous ces projets qui ne respectent ni la volonté populaire, ni la nature:

https://www.youtube.com/watch?v=9_0GNLgyxPw






Manifestation locale "Stop Béton"




71 vues

©2020 Fondation Planeta. Tous droits réservés.